Le ship-from-store : une nouvelle arme au service du retail

Le ship-from-store : une nouvelle arme au service du retail

Les entreprises du retail sont de plus en plus nombreuses à lancer des services de ship-from-store, consistant à livrer un produit commandé en ligne depuis un magasin. Selon une récente du groupe Altavia, 20% des retailers utilisent ainsi les stocks des boutiques pour assurer ces livraisons et ce dispositif devrait représenter entre 10 et 20% du e-commerce français en 2020.

S’il parait simple à activer pour le consommateur qui reçoit son article sans toujours savoir s’il provient d’un point de vente ou d’un entrepôt, sa mise en œuvre est plus complexe du côté des retailers. Il s’agit d’abord d’uniformiser les stocks en agrégeant ceux du web avec l’ensemble des stocks des boutiques pour n’en constituer plus qu’un seul de manière virtuelle. L’enseigne pourra dès lors élargir son offre en proposant à la vente des articles issus des magasins du réseau. C’est outil de ship-from-store associé avec une solution d’orchestration des commandes (OMS ou Order Management System) qui déterminera grâce à un scoring prédéfini et des algorithmes quels seront les plus aptes à préparer les commandes, soit parce qu’ils sont les plus proches du lieu de livraison, qu’ils sont sur-stockées ou capables de prendre en charge l’ensemble d’un panier composé de plusieurs produits. L’OMS qui fait la jonction entre commerce et outils métiers ERP, WMS, TMS apporte une vision globale sur l’ensemble de ces stocks, y compris ceux des entrepôts, et propose la solution la plus optimale, au meilleur coût, ajustée aux objectifs de l’enseigne.

A l’heure des stratégies omnicanales, le ship-from-store apparait ainsi comme un bon moyen de satisfaire les attentes des clients tout augmentant les ventes de l’entreprise.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.